Tout savoir – Montpellier: Jacques Witkowski, nouveau préfet en visite dans le quartier de Petit-Bard

By | 11 septembre 2019

Le mardi 10 septembre, il s'est rendu dans la préfecture de Petit-Bard, où il a rencontré des associations et des donateurs.

"Priez dans l'atmosphère, ressentez les activités quotidiennes et découvrez les joueurs engagés." Dans ce contexte, le préfet de Jacques Witkowski est arrivé dans le Héult à la fin du mois d'août. Le mardi 10 septembre, il a visité les régions de Petit-Bard et de La Pergola. Une occasion de connaître ces secteurs de la "politique de la ville" de Montpellier et de rencontrer des donateurs et des associations.

Le représentant de l’Etat, le porte-parole du secteur, Alain Genre-Jazelet, a dirigé de longues rues, notamment Thierry Mathieu, directeur de la CAF, puis vice-président du conseil d’administration. Département, Michael Delafosse. Passerelle vers le groupe scolaire Petit-Bard pour les classes de sorties, vue d'ensemble des bâtiments réhabilités et des implantations réussies en tant que centre de l'habitat de l'Hérault

Succès et difficultés

Petit-Bard et ses succès: ouverture de la rue Paul-Rimbaud Cross, jardins en commun réussis. Côté difficultés: le stationnement est trop souvent illégal, les dépôts encombrants, ces nouvelles résidences privées recherchent des acheteurs ou finissent dans la poche du trafic de drogue pour une collation inutilisée. "C'est la verrue du quartier", admet le préfet. Si l'avenir de ce lieu privé ne s'arrête pas là, l'Alain Genre-Jazelet verrait la maison des associations.

Au cours de la visite, sur un parking sale, la délégation rencontre deux bâtiments au pied d'un bâtiment sous une bâche entre deux fourgonnettes. Ils venaient du quartier mais ont été expulsés de chez eux. Le représentant du préfet devrait les revoir le lendemain.

Insertion professionnelle

C’est sur ce visage d’angoisse que les succès et les espoirs de Petit-Bard aboutissent. Par exemple, Apije, une association créée en 1986 pour promouvoir l’insertion professionnelle. Les résultats sont là: 90 000 et 100 000 heures d’emplois sont créées chaque année. Résultats toujours positifs dans les locaux de Face Hérault où le préfet s'est également rendu. Ce club d'entreprises lutte contre l'exclusion et l'accès aux droits et à l'emploi. Depuis l'an dernier, toutes ses équipes se sont rencontrées à Petit-Bard.

Nous ressentons une atmosphère paisible dans la région

À la fin du premier contact, le préfet passe en revue un "quartier bien entretenu, même si tous ne sont pas terminés". Les responsables des politiques de réadaptation ne les ont pas laissés de côté. vous pouvez sentir une atmosphère paisible dans la région. "Jacques Witkowski a également salué le travail des associations dans lesquelles il a exprimé sa confiance.

Le préfet est attendu dans le quartier de La Paillade le mercredi 11 septembre.

"Le quartier vit bien depuis Anru"

Sans brouiller l'inertie ("rodéo de quads et de motos, parking anarchique") d'Alain Genre-Jazelet, délégué de la préfecture de Petit-Bard, donne une image plutôt positive du quartier. "Des dizaines d'associations fournissent au public l'éducation, l'accès au droit, la lutte contre la fracture numérique ou l'emploi."

Le délégué a mentionné "les activités culturelles et sportives et la présence de tous les services publics". Et notez: "Il n'y a pas de problème d'insécurité. C'est un quartier qui vit bien avec Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine)."


Tout savoir – Montpellier: Jacques Witkowski, nouveau préfet en visite dans le quartier de Petit-Bard
4.8 (97%) 127 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *